Soleil nocturne et autres confitures

by Alexandre Duchesneau

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $12 CAD  or more

     

1.
01:49
2.
04:00
3.
4.
03:42
5.
6.
02:59
7.
8.
9.
10.
11.
12.
03:38

credits

released September 20, 2016

Paroles et musique d’Alexandre Duchesneau
Sauf, Novembre au beurre noir et Avant de lui dire, paroles de Stephane Blanchette et A. Duchesneau
Le Mal aimé, paroles de Claude Duchesneau
Les gens jasent, paroles et musique de Jimmy Gagnon et A. Duchesneau
Papa maman bébé amour, paroles Gab Paquet, musique Gab Paquet et Ary Barroso (Aquerala do Brasil)

Alexandre Duchesneau : Voix, piano, guitare
Claude Duchesneau : Cornet
Benoit Bordage : Drum et percussion
Alexandre Leblanc : Contrebasse
Sonia Brochet : Voix
David Lizotte : Prise de son, mixage, matriçage, effets spéciaux

Réalisation : A. Duchesneau et David Lizotte
Arrangement : Donald Trump, Vladimir Poutine et Wikipedia
Enregistré dans le bunker du cœur d’A.D. et dans le salon de la raison de D.L. en Avril et Mai 2015
Photo et graphisme : Benoit Bordage

tags

license

all rights reserved

about

Alexandre Duchesneau Québec

Musique qui se situe dans l’antichambre du cirque avec des textes qui décrivent ceux qui y passent. Alexandre Duchesneau nous promène dans la poésie, la passion et l’humour comme une tendresse ludique.

contact / help

Contact Alexandre Duchesneau

Streaming and
Download help

Track Name: Le grand robot
Tu es ce grand robot qui dicte
Sur de longs fils électriques
Tu relies mon sang aux dollars
Pour qu’j’fasse la files vers nulle part

T’apprends à des enfants vivants
Comment devenir un mort
À obéir suivre le courant
Devenir soi-même une brique


Je crie en vain j’suis pas esclave
Comme dans les films hollywoodiens
J’nourris l’robot j’suis son esclave
Et j’suis même pas dans l’boxe office

Discours confus et pourtant
Tout l’monde t’écoute religieusement
Les banquiers te font offrandes
Avec des vies à crédit

Construire la tour la plus haute
Devenir une brique travaillante
Ca s’arrête où dis moi grand robot
Tu ouvres la bouche t’as même pas d’langue

Penser penser c’pas important
Faut s’occuper des vrais affaires
Nourris le robot mon enfant
Et tu s’ras grand propriétaire

J’aliène tranquillement mon corps
Avec des des p’tits chocs électriques
J’relie mon sang aux dollars
Je suis une brique économique
Track Name: L'horloge des amants
Gm7 Cm7
Au milieu
F7  Bbmaj7
Des horloges qui saignent
G7  Cm7
Des habitudes dégoulinantes et des coulis d'aiguilles
F7  Bbmaj7
Deux amants se baignent
D7  Gm
Ils se regardent ils ratatinent
Ebmaj7 D7 Gm
Leurs joues deviennent longues
D7  Gm
Ils se regardent, ils s’embobinent
Ebmaj7 D7 Gm
Leurs aiguilles se fondent

Quand ils tombent
Ils ne reconnaissent plus leur âge
Mais c’est l’atterrissage qui compte
Un sablier inconfortable

Parfois ils appellent un taxi
Pour aller au bout de la nuit
Mais leur horloge saigne
Alors ils se pansent et reviennent

Ils sont maintenant nus
Et chassent les miroirs
Pourtant ils croient de plus en plus
Qu’c’est tel que tel qu’il faut se voir
Parfois ils prennent un taxi
Pour aller au bout de leur lit
Mais leur horloge saigne
C’est l’ambulance qui les ramène

Au milieu
Des horloges qui saignent
Dans le coulis des aiguilles
Deux amants s’ai_____________ment
Track Name: T'attends
A, C#7, Bm7, E7

T'attends
Sur le dernier cumulus
Avant que la pluie n'éclate
Et que tu t'en ailles quelque part
T'attends
Comme t'attendrais l'dernier bus
Il est minuit quelque part
Et beaucoup de gens s'éclatent
T'attends
Et les étoiles passent lentement
Et les gouttes d'eau s’accumulent
Elles se jetteront quelque part
Mais en attendant
T'attends
Mais rien ne vient mais rien n'se passe
Comme le temps fait des bulles
Il est toujours un peu trop tard
Alors tu t'en vas
T’étendre
Sur le dernier cumulus
Avant que la pluie n'éclate
Demain tu iras quelque part
Attendre
Quand rien ne vient rien n'se passe
et le temps fait des bulles
Il est toujours toujours un peu trop tard
Pour attendre